Charles Fuger

 

actualisé le 08.10.2015

le patronyme Fuger provient du moyen-haut-allemand "Mittelhochdeutsch" vuoger - vûger - vôger et désigne celui qui trace un sillon (cultivateur).

Cette famille de vignerons (17°-18° siécle) et d´ouvriers en manufacture d´armes (19° siécle) est issue de Rosenwiller, Gresswiller, puis Dinsheim.

photo Aout 1914

Charles Joseph Fuger né à Dinshein-sur-Bruche en 1889, ici (au milieu), enrolé dans l'Armée Impériale Allemande

en 1914 la fleur au fusil, il a été envoyé sur le front de l'est (cliquer sur la photo pour agrandir).

-

Charles se marie le 02.04.1914 avec Selma Luise Friedericke Wilhelmine Bokranz (acte de mariage)

le couple est domicilié à Uhlandstraße 6.3 D-Karlsruhe en 1914 et HerderStraße 13.1 entre 1915 et 1919

puis à partir de 1920 à F-Strasbourg-Koenigshofen

photo du 22 juin 1916

Photo envoyée à Charles Fuger détenu en 1916 dans un lazareth en Russie situé dans une mine (Chrustalsskij), anciennement

Krindatschevskaja (ou Krindatschevka) aujourd'hui Krassny Lutsch (que l'on pourrait traduire par Rayon Rouge) dans la région de Lugansk en Ukraine

ici sont représentés, Max-Guillaume et sa demi-soeur Hilde avec leur mère Salomé .

 

photo aux alentours de 1925

Les enfants Hilde et Marcel (demi-soeur et demi-frère de Max-Guillaume) et les parents, Charles et Salomé.

 

photo après 1945

Leon Jérome Sattler mari de Hilde - Charles Fuger et son fils Raymond (enrolé dans l'armée)

L' ancien séminariste* Charles Fuger était chef de service de la banque Sogenal rue du Dôme à Strasbourg

*ètape d´une carrière qui reste à vérifier !

.

Charles Fuger avait deux frères :

Albert, "Padre Alberto" (1892-1970) & Joseph (1896-1896)

et quatre soeurs :

Elise "soeur religieuse" (1884-1957), Maria Ludovika (1887-1888), Maria (1895-1895) et Régina Franciska Eschlimann (1897-1973).

.

son frère Albert Fuger (Padre Alberto)

.

© hans-lips.com